Presse 12 résultats

La télé en parle…

Après la presse (Sud-Ouest, Aqui Bordeaux Métropole…), les caméras de CNEWS et TV7 se sont invitées aux Parentèles de Mérignac.

Revue de presse : un article dans le journal Sud-Ouest

Un article récent dans le journal Sud-Ouest revient sur l'approche originale des Parentèles de Mérignac, le nouveau Centre Alzheimer d'Almage près de Bordeaux.

Les Parentèles à la radio pour la Semaine Bleue

Elodie Payen, référente de vie sociale des Parentèles de Reims, a participé à une émission de radio pour expliquer les animations prévues lors de la Semaine Bleue.

Reportage sur PARO au Centre Alzheimer La Bruyère

L'intervention du robot PARO en art thérapie au Centre Alzheimer La Bruyère a fait l'objet d'un beau reportage dans le journal Le Petit Quotidien.

La médiation animale fait parler d’elle

La médiation animale pratiquée aux Parentèles de Reims est mise en avant dans un article du journal l'Union de Reims.

Des embauches anticipées

Un plan de recrutement et de formation sera élaboré en lien avec la Ville et les acteurs locaux. L'étape de démolition s'achève, le gros ouvre va pouvoir commencer. Si tout va bien, le centre Alzheimer Parentèles de Mérignac ouvrira ses portes fin 2016, sur le site de l'ancienne clinique des Cèdres, avenue de l'Alouette, quartier de Chemin Long. Au programme, un établissement de 98 lits (sept unités de 14 lits) spécialisé dans la prise en charge de personnes atteintes

Un centre dédié à Alzheimer en 2016

La première structure régionale spécialisée pour les malades d'Alzheimer sera à Mérignac. Ce sera le premier du genre en Aquitaine. C’est une structure spécialisée dans la prise en charge des malades d’Alzheimer, portée par le groupe privé Almage et Les Parentèles et soutenue par la mairie de Mérignac, qui va voir le jour entre octobre et décembre 2016, sur l’ancien site de la clinique des Cèdres dans le quartier de Chemin Long.

Nouvel établissement d’accueil pour les patients Alzheimer

En plein cœur de Paris, un nouvel établissement, Les Parentèles de la rue Blanche, propose un accueil spécialise dans la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de troubles apparentes Six "parenteles" ou unités de vie regroupent chacune 8 a 14 chambres individuelles (pour un total de 71 chambres) dans un cadre contemporain et architecturalement adapte Ses fondateurs, Alfred Saillon, psychogeriatre, et sa femme Anne Saillon, neuropsychologue, pionniers de la prise en charge

La maison où l’on soigne Alzheimer autrement

Un grand appartement familial comptant de nombreuses chambres individuelles avec salle d'eau et coin cuisine. Ce concept, qui mêle indépendance et communauté de vie, est l'un des piliers de la nouvelle maison de retraite «les Parentèles de la rue Blanche», un établissement dédié à la prise en charge des patients atteints d'Alzheimer et de troubles apparentés. Le parti pris : « Liberté de mouvement et ouverture de l'espace à l'intérieur de la résidence», explique le gérontopsychiatre Alfred Saillon.

Accueil et hospitalisation de jour, partenaires du maintien à domicile

Afin de mieux répondre aux besoins de santé publique que représentent les problématiques du vieillissement et des maladies chroniques, Rueil Malmaison vient de se doter de trois services innovants qui contribuent à étoffer et diversifier une offre de soins et d'accompagnement de qualité. Focus sur ces nouveaux dispositifs d'accueil et d'hospitalisation de jour.